Une famille si ordinaire

Barjy L.
Mix Editions
2016


Résumé :
Kyle Leager, marié et père de deux enfants, voit sa vie basculer quand sa femme, Clara, décède des suites d'un cancer. Acculé par les dettes, il finit par accepter l'offre de son meilleur ami, Josiah : louer une maison et s'en partager les étages. Chacun sa vie, chacun son espace : Josiah avec son compagnon volage, Reginald, et Kyle avec ses enfants, Chadwick et Jewel. Une étrange routine finit par s'installer entre ces murs, entre rires et larmes, bonheur et petites tragédies du quotidien. Un nouvel équilibre dans leurs vies pas tout à fait ordinaires. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore. L'arrivée de Paige Dubois dans cette petite famille va semer le trouble et surtout mettre en danger ce bel équilibre retrouvé. Kyle va devoir se poser les bonnes questions s'il ne veut pas tout perdre. En premier lieu, son amitié avec Josiah. Mais n'est-ce au fond que de l'amitié qui lie ces deux hommes ?

Mon avis :
Je ne sais pas à quel point je suis objective, connaissant l'histoire de cette histoire, sachant d'où elle vient et où elle a existé en premier. Tiré d'une fanfiction, je n'ai pu imaginer d'autres personnages que ceux choisis à la base, et je dois avouer que même si au début j'avais un peu de mal avec ces nouveaux prénoms, je les ai trouvé, en définitive, très bien choisi.

Tranches de vie qui se succèdent, si bien décrites, si simples et réalistes, on est invité dans cette famille à partager leur quotidiens, leurs hauts, leurs bas, invisibles mais présents, on observe, car oui, les gestes, les regards, les émotions sont si biens retranscrits qu'on peut, sans peine, les imaginer.
Kyle mène un combat contre lui-même quand il découvre que Joshia est une personne qui compte pour lui peut-être plus qu'il ne l'aurait cru, un combat qui dure sur plusieurs chapitres, ce qui rend le personnage crédible, mais ce n'est pas pour autant qu'on s'impatiente, car les évènements défilent, se suivent, nous tiennent en halène, même les choses simples. Et pourtant, tout n'est pas simple pour cette petite famille.

Chadwick, un gamin de 11 ans un peu trop perspicace pour son âge, mais en même temps, pourquoi pas ? Ne dit-on pas qu'un enfant qui perd un de ses parents grandit souvent trop vite ? Et entre Chadwick et Jewel, ces deux enfants aux regards innocents mais différents, la relation qui prend forme dans leur univers, dans leur famille est d'autant plus délicate à dévoiler. L'entourage, celui qui juge sans le vouloir, les collègues, les proches, les personnes qu'on aiment... Tous ont leur point de vue ici. L'auteur n'a pas cherché à rendre le tout tout rose et tout beau, Kyle étant le premier à ne pas accepter la relation. Alors oui, le roman soulèvera le sujet de l'homophobie, nulle besoin d'en parler à toutes les pages. Certains seront surpris, troublés, étonnés, perplexes, il y aura même du dégoût de la part de certains proches... Des réactions diverses et humaines, parce que même une belle histoire n'est jamais parfaite.

Connaissant le fandom choisi pour la première version de l'histoire (je suis relativement exclusive sur le ship, mais bref), j'avoue avoir eu beaucoup de peine à accepter l'arrivée de Paige et de Zack, ou même l'existence de Kate. D'autant plus qu'on s'attache aux personnages et que, comme plusieurs protagonistes secondaires, on sait que ces trois là, Paige, Zake et Kate, ne sont que des échappatoires. Mais la frustration ne dura qu'une seconde. Paige et Zack sont parfaitement intégrés à la narration, leur présence est logique et fait avancer l'histoire, sans durer plus qu'il ne faut non plus. Quant à Kate... Elle n'existe que sur six pages, et pourtant, c'est elle qui a droit à la réplique qui, pour moi, résume beaucoup de choses :
« Le sexe reste le sexe...
La seule chose qui change, ce sont les sentiments qu'on y met. »
Ce livre est un cri du cœur, un hymne à l'amour, dans sa globalité, l'amour qu'on ressent pour sa femme, pour ses enfants, pour une sœur qui n'a pourtant aucun lien de parenté, pour une inconnue rencontrée à une conférence barbante, pour un homme volage et excentrique qu'on considère malgré tout partie intégrante de la famille, pour un ami qui nous a soutenu dans les pires instants de notre vie... Qu'importe les genres et les sexes... On aime qui on aime, on aime une personne pour ce qu'elle est et non ce qu'elle a dans le pantalon. Et surtout, ce livre raconte qu'on est seul maître de sa vie, et qu'il est important de se sentir libre de faire les choix qui la rendront magnifique et magique.

Une belle lecture qui se dévore... Par manque de temps, j'ai du faire trainer les 200 premières pages sur près d'un mois, mais j'avais trop envie de connaître le fin mot de tout ça, de plonger dans cette famille, vivre avec eux, alors j'ai terminé les 300 autres pages en deux soirs et un après-midi ! Une fois qu'on est entré dans cette famille, difficile d'en ressortir. Malheureusement pour le lecteur, il voit la fin de roman approcher au fur et à mesure qu'il vit ses aventures en compagnie de la famille Leager et Ellis.
Bonne nouvelle, quelques bonus sont disponibles gratuitement sur le site de l'éditeur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre gribouille !